01 85 53 25 55
Menu 01 85 53 25 55
Le standard vous accueille du lundi au vendredi
de 9h à 12h – de 14h à 18h
Contactez nous
Avocat au barreau de Paris (75017)
Le standard vous accueille du lundi au vendredi
de 9h à 12h – de 14h à 18h
Vous appréciez, partagez !
Sandrine Boutarel Télèphone01 85 53 25 55
Adresse17 rue Alfred Roll 75017
75017 PARIS

Honoraires du cabinet d’avocats au Barreau de Paris

Les honoraires de Maître Sandrine Boutarel sont établis au sein même de son cabinet d’avocats au Barreau de Paris. Elle les fixe dès le premier rendez-vous, après avoir discuté de l’affaire à traiter avec son client.
 

La rémunération de l’avocat

L’avocat à Paris, Maître Sandrine Boutarel, calcule sa rémunération par rapport à sa notoriété et ses expériences professionnelles. En toute transparence, elle tient compte également de la nature du dossier, des frais qu’elle devra engager (honoraires d’experts, frais d’huissier, etc.) et de la situation financière de son client pour fixer le coût de ses prestations.

 La rémunération de l’avocat
 

Les conventions d’honoraires

En fonction de la situation qui se présente, l’avocat dispose de trois conventions différentes pour se faire payer. Sa rétribution peut ainsi être réglée au temps passé, au forfait, ou au résultat.
 

Au temps passé

Dans le cadre d’une rémunération au temps passé, toutes les heures dédiées à l’étude et au traitement du dossier sont prises en considération par l’avocat. Elle les totalise lorsque l’affaire est close, puis elle les multiplie par le taux horaire qu’elle a préalablement fixé avec son client.
 

Au forfait

L’avocat choisit la convention d’honoraires au forfait lorsqu’elle est sollicitée pour une affaire ponctuelle dont elle connait déjà les procédures et l’issue. Quelle que soit la nature du dossier, les tarifs forfaitaires sont définitifs et aucune démarche de négociation n’est possible de la part du client.
 

Au résultat

Lorsque l’avocat choisit le système de rémunération par rapport au résultat, elle établit déjà un salaire de base avec son client en compensation de ses prestations pour la prise en charge du dossier. Le reste dépendra ensuite de l’issue de l’action en justice. Si celle-ci échoue, le paiement se limite au salaire de base. En cas de succès de la démarche judiciaire, le client paiera un complémentaire de résultat qui sera calculé en pourcentage de la somme qu’il a obtenu à la suite de la décision de justice.

 Les conventions d’honoraires

Voici quelques exemples de tarifs appliqués par Maître Sandrine Boutarel en fonction des dossiers à traiter :
  • Droit du travail : entre 1 000 et 2 000 € hors taxe
  • Droit des sociétés (création) : 500 € hors taxe
  • Cession de fonds de commerce : 3 000 € hors taxe
  • Conseil en cas de contrôle fiscal : entre 3 000 et 5 000 € hors taxe
 

La contestation des honoraires

Toute opération de contestation des honoraires doit se faire auprès du Bâtonnier ou du Médiateur de la consommation. Cette démarche est effectuée lorsque le client constate un problème avec les honoraires de l’avocat.
Pour régler le litige qui n’a pas pu être résolu à l’amiable, une contestation des honoraires est déposée auprès du Bâtonnier. A la réception du courrier recommandé lui étant adressé, celui-ci établira un système de médiation arbitraire permettant à l’avocat et à son client de trouver un terrain d’entente.
Il est également possible de saisir le Médiateur de la consommation pour se charger de l’affaire. Ce dernier proposera alors une alternative plus avenante pour aider les deux parties à trouver un compromis sans devoir passer par la voie judiciaire.
domaines de compétence